Les débuts de la science pénitentiaire

LUCAS (Charles J.M.) Du système pénitentiaire en Europe et aux Etats-Unis, ouvrage dédié aux Chambres, précédé d'une pétition qui leur est adressée, et orné de plusieurs plans de prisons et tableaux statistiques... Paris, Bossange, Ch. Béchet & T. Dehay, 1828-1830, 2 vol. in 8°, de CXV-337pp. 1f. & XV-448pp., ill. de 7 planches gravées se dépl., demi-basane verte époque pour le 1er vol. et en reliure pastiche identique pour le 2e vol., dos lisse à filets dorés, couv. cons. au 2e vol. Exemplaire de la Bibliothèque Chodron de Courcel, avec le nom "J.Chodron" frappé en queue.

EUR 1300.00

Du système pénitentiaire en Europe et aux Etats-Unis
click to zoom

Edition originale rare avec le 2e volume paru 2 ans après. A la suite d'une série d'observations en Europe, Lucas publie un imposant ouvrage très documenté sur les différents systèmes pénitentiaires. En 1830 il est nommé par Guizot au poste d'inspecteur général des prisons poste qu'il occupera pendant 35 ans. Cette même année il publia séparément une "conclusion générale" de son ouvrage sous forme de pétition servant à défendre sa réforme devant les chambres (cf. avis de l'éditeur), elle n'est pas jointe ici. Il va consacrer sa carrière à trois grandes réformes: l'abolition de la peine de mort, la théorie de l'emprisonnement préventif, répressif et pénitentiaire, et enfin la civilisation de la guerre. Il militera toute sa vie pour le système américain dit d'Auburn (N.Y.) avec isolement nocturne et travail silencieux en commun le jour, s'opposant ainsi au système de Tocqueville prônant l'isolement total inspiré des Quakers. Il demandera aussi la suppression des bagnes métropolitains et leur remplacement par la réclusion dans des grandes maisons centrales, mais ne put empêcher la création de colonies pénitentiaires. Il est aussi à l'origine des colonies agricoles, comme celle de son ami Demetz à Mettray.

Item ID: 20462




Site by Bibliopolis