Rapports de l'air avec les êtres organisés, ou Traités de l'action du poumon et de la peau des animaux sur l'air, comme de celle des plantes sur ce fluide. Tirés des Journaux d'observations et d'expérience de Lazare Spallanzani, avec quelques mémoires de l'Editeur sur ces matières, par Jean Senebier. SPALLANZANI et Jean SENEBIER, Abbé L.
Rapports de l'air avec les êtres organisés, ou Traités de l'action du poumon et de la peau des animaux sur l'air, comme de celle des plantes sur ce fluide. Tirés des Journaux d'observations et d'expérience de Lazare Spallanzani, avec quelques mémoires de l'Editeur sur ces matières, par Jean Senebier.

Rapports de l'air avec les êtres organisés, ou Traités de l'action du poumon et de la peau des animaux sur l'air, comme de celle des plantes sur ce fluide. Tirés des Journaux d'observations et d'expérience de Lazare Spallanzani, avec quelques mémoires de l'Editeur sur ces matières, par Jean Senebier.

à Genève, chez J.J. Paschoud, 1807, 3 vol. in 8°, de XVI-471pp. 2ff & 2ff. 402pp. 1f & 2ff. 347pp. demi-veau blond moucheté époque à coins, dos lisse orné, bel exemplaire (ex-libris Baron de Barante).

Edition originale posthume des importants travaux de Spallanzani sur la respiration publiés d'après ses journaux d'expérimentation par Jean Senebier. Ces travaux font suite aux mémoires sur la respiration publiés par le même Senebier en 1803. C'est un ensemble important en particulier sur la respiration cutanée. Rappelons que la respiration cutanée des batraciens fut démontrée par Spallanzani. Ce recueil contient: La respiration des vers de terre, des chenilles, des insectes, des poissons, des serpents, des lézards, des grenouilles, des oiseaux, de l'homme, des chauves-souris, des animaux léthargiques, des plantes, les eaux du globe décomposent-elles l'acide carbonique ?, lettres à Senebier etc... On sait que Jean Senebier (1742-1809) est un des pionniers des recherches sur la chimie des plantes et notamment sur l'absorption du carbone. ¶ DSB XII, 56 "Lavoisier's suggestion that respiration was a form of slow combustion, with direct oxidation of carbon and hydrogen occuring in the lungs, was disputed by the french mathematician Lagrange. Spallanzani's experimental data resolved this controversy and laid the groundwork for modern conceptions of respiratory physiology." - Pritzel n°8610 "Le vol. III contient: le Traité sur les rapports des plantes avec l'air atmosphérique" - Prandi p.87 "Rare"

Item #21143

Prix: 1,100.00 €  autres monnaies

Voir tous les articles dans Sciences, Sciences naturelles
Voir tous les articles par ,