Essai analytique sur la richesse et sur l'impôt, où l'on réfute la nouvelle doctrine économique, qui a fourni à la Société Royale d'Agriculture de Limoges les principes d'un programme qu'elle a publié sur l'effet des impôts indirects. GRASLIN, Jean Joseph Louis.
Essai analytique sur la richesse et sur l'impôt, où l'on réfute la nouvelle doctrine économique, qui a fourni à la Société Royale d'Agriculture de Limoges les principes d'un programme qu'elle a publié sur l'effet des impôts indirects

Essai analytique sur la richesse et sur l'impôt, où l'on réfute la nouvelle doctrine économique, qui a fourni à la Société Royale d'Agriculture de Limoges les principes d'un programme qu'elle a publié sur l'effet des impôts indirects

à Londres (Paris), 1767, in 8°, de 6ff. XII-408 pp. pl. veau marbré époque, dos lisse orné, bon exemplaire.

Edition originale rare. Neuf ans avant Adam Smith, Graslin pose le premier les fondements de la théorie de la richesse dont ses études économiques l’avaient mis à même de rassembler les principes fondamentaux. Grâce à une méthode expérimentale et analytique il entreprit d’apprécier la solidité des doctrines de Quesnay, qui prévalaient alors. Il en attaqua les erreurs avec une telle conviction que, son travail eut le mérite de voir ses principes en partie confirmés par les économistes qui lui succédèrent. ¶ "Graslin was a steady and consistent opponent of the tenets of the Physiocrats on the subject of the produit net and the consequences they deducted from this principle and applied to taxation" Palgrave, II, p. 255 - Kress, 4142 - Goldsmiths, 10266 - Einaudi, 2683 - INED, 2126.

Item #21003

Price: 3,000.00 €  other currencies

See all items in Economics
See all items by ,