Une pédagogie qui frappe

(FLAGELLATION) Mémoires historiques sur l'orbilianisme et les correcteurs des Jésuites, avec la décision d'un cas de conscience extrêmement singulier, et quelques petits coups de patte donnés en passant, tant à droite qu'à gauche, mais sans aucune intention d'égratigner personne en particulier. Genève, La Cie, 1763, in 12, de 191 pp., ill. d'un front. gravé, (qui manque à cet exemplaire) demi-veau blond époque, dos lisse orné. Bon exemplaire sans le frontispice.

EUR 350.00

Mémoires historiques sur l'orbilianisme et les correcteurs des Jésuites
click to zoom

Très rares mémoires restés anonymes sur les châtiments corporels infligés par les jésuites. Chez les Jésuites le châtiment par flagellation devait être administré par un "correcteur spécial", attaché à l'établissement. A mesure que la Compagnie de Jésus devint plus puissante, son personnel enseignant, recruté avec moins de soin, usa d'autant plus des coups qu'il était moins capable d'enseigner avec méthode. Ces "Orbilius", comme on a appelé les maîtres fouetteurs se plaisaient à administrer eux-mêmes le fouet à leurs élèves petits et grands. Ailleurs, c'était un ouvrier, un serviteur, ou bien le portier de l'établissement, qui était chargé de cette fonction.¶ L'ouvrage a été réédité en 1912 comme curiosa avec le pré-titre "la flagellation chez les Jésuites" - Manque à Gay.

Item ID: 6830




Site by Bibliopolis