une cabbale hiéroglyphique

CHESNIER-DUCHENE (C.) Les Hiéroglyphes français, ou méthode figurative appliquée à l'instruction primaire, contenant en outre: 1° un essai sur la prononciation des langues étrangères, 2° la plus simple des sténographies, 3° un nouveau système du blason, 4° l'art d'écrire avec des points, et de transmettre la pensée par la seule indication de quelques hiéroglyphes. P., Roret, 1843, gd. in 8°, de XVIII-134pp.-2ff., ill. d'un front. et de 10 planches gravées h. t., d'un calque transparent et de très nbr. hiéroglyphes in t., cart. papier marbré moderne genre ancien, couv. ill. cons., cachet, restauration en marge des 8 derniers ff. Envoi de l'auteur au verso de la couv. "à Monsieur du Taya, hommage de l'auteur"

EUR 1300.00

Les Hiéroglyphes français
click to zoom

Les Hiéroglyphes français Les Hiéroglyphes français Les Hiéroglyphes français

Rarissime ouvrage dédié à Charles Nodier, et dont la méthode hiéroglyphique se rapproche beaucoup de ce que les spécialistes qualifieraient de "cabbale phonétique" par le procédé dit du "rébus à transfert". Son mystérieux auteur qui après une carrière militaire mourut à Lyon en 1851, a été fréquemment assimilé au nom moins mystérieux militaire dont il est question dans les ouvrages hermétiques de Fulcanelli, et qui enseignait un système mnémotechnique à base d'idéogrammes fonctionnants par cabbale phonétique. Ce procédé du rébus à transfert, à savoir que le même idéogramme peut servir à représenter un mot concret ou un autre mot ou partie de mot homophone, revêt un importance capitale dans de nombreuses écritures idéographiques dont l'égyptienne, l'aztèque, et la chinoise. Chesnier-Duchêne applique cette méthode à la construction d'un écriture hiéroglyphique française, qu'il dit pouvoir rénover nos moyens actuels d'expression... En dehors de son aspect ésotérique la démarche reste fascinante et l'ouvrage peut-être regardé comme une véritable curiosité bibliophilique dont la rareté est indéniable. ¶ Noël Arnaud consacre quelques longues pages à ce traité dans son article "Vers une Littérature illettrée" paru dans le N° spécial "Littérature illettrée" de la Revue Bizarre, 32/33 de 1964 - Caillet n°2326 "très curieux ouvrage.." - aussi Blavier Fous littéraires p.200.

Item ID: 20438




Site by Bibliopolis