Un grand initié ?

DESJARDINS (G.) Première Babylone, ... Sémiramis la Grande, traduit d'un manuscrit hiéroglyphique égyptien. P., imp. de H. Dupuy, 1834, in 8°, de CXLIII-514 pp. (dont 4ff. chiffrés par des symboles après la p.384), titre orné, figures in t. et une grande figure à pl. page, demi-maroquin bun à coins, t. dorée, rel. moderne. Envoi de l'auteur en grande partie effacé. Qq. rousseurs sinon bel exemplaire.

EUR 1000.00

Première Babylone
click to zoom

Première Babylone

Rarissime ouvrage non mis dans le commerce et tiré à petit nombre. ¶ Caillet n°3067: "Livre mystérieux, précédé d'une grande étude sur le symbolisme notamment sur celui des cathédrales... d'aucuns l'apprécient: curieuse élucubration d'un fou littéraire." - P. Dujols: "Ouvrage maçonnique des plus étranges et des plus mystérieux. L'auteur prétend qu'il est la traduction d'un manuscrit hiéroglyphique d'un prêtre de Memphis, et qui lui aurait été confié par un illustre orientaliste (lisez: initié M:.). Ce manuscrit, voile de la tradition maç:. était intitulé Sémiramis Trismégiste. S'inspirant des anciens Maçons Constructeurs, Desjardins, dans une admirable préface symbolique intitulée la Cathédrale, présent eaux adeptes ce livre fermé pour les profanes." "Ce dialogue du Mystère des Trois Voix, dit l'auteur p.501, prouve et constate combien d'efforts et de sacrifices inouïs auraient été tentés par le jeune Ninyas afin d'échapper aux conséquences terribles de son personnage de Prêtre de la Mort, qu'il aurait revêtu dans Memphis, au pied du Dieu rémunérateur et vengeur. Personnage irrésistible et fatal, mais de la dernière fatalité, selon le code secret des initiations et la consécration de nos saint Mystères qu'il ne m'est pas permis de découvrir ici, ni par la parole, ni par caractères confiés au papyrus! LES INITIES ME COMPRENNENT." Desjardins fut vers 1830, le grand chef des sociétés secrètes, le véritable maître absolu du pouvoir, et, dit Francis Lacombe, le président en expectative de la future république; "Se dressant du haut des cités babyloniennes, continue son biographe, il parlait devant nous la langue des Mages et de Chaldée, perdue depuis quatre mille ans et providentiellement retrouvée par lui au XIX) siècle, pour la stupéfaction du genre humain." L'ouvrage est rempli de reproductions pittoresques d'anciens textes hébreux, coptes, chaldéens, égyptiens, éthiopiens etc... orné d'un titre orné très symbolique et d'une gravure finale figurant l'initié parvenu à la suprême lumière. ¶ Brunet les fous littéraires p. 56: "Cette production plus qu'étrange n'a pas été mise dans le commerce, l'érudition et l'extravagance y débordent..." - Blavier les fous littéraires p.59: "publication... d'un luxe inattendu... vaste drame... composé en partie en caractères hébreux, persans, arabes, chaldéens etc.. Un livre rare mais dont l'appartenance stricte à la classe des productions que nous étudions est discutable."

Item ID: 20119




Site by Bibliopolis