Le culte de l'Être Suprême

ROBESPIERRE (Maximilien) Rapport fait au nom du Comité de Salut Public, Sur les rapports des idées religieuses et morales avec les principes républicains, et sur les fêtes nationales. Séance du 18 floréal, l'an second de la République française une et indivisible. Paris, Impr. nationale, (1794), plaq. in 8°, de 45pp., cart. papier marbré moderne genre ancien, bel exemplaire.

EUR 170.00

Sur les rapports des idées religieuses et morales avec les principes républicains
click to zoom

Sur les rapports des idées religieuses et morales avec les principes républicains

Célèbre rapport de la séance du 18 floréal, ayant pour but l'instauration du culte de "l'Etre Suprême", l'article 1er du projet de décret déclare: "le peuple français reconnaît l'existence de l'Etre Suprême et l'immortalité de l'âme". Les 7 dernières pages contiennent le "plan de la fête à l'Etre Suprême qui doit être célébrée le 20 Prairial, proposé par David, et décrété par la Convention Nationale." Rare. ¶ En français dans le texte n°191 "... il posa la croyance en l'Être suprême et en l'immortalité de l'âme comme condition nécessaire du bonheur national..." - Tourneux 4245a (version à 31pp.) - Martin Walter 29526-48.

Item ID: 19573




Site by Bibliopolis