La Cour de Prusse, par un illuminé

[BRUMORE (Louis J. Ph. Guyton de Morveau, dit...)] La vie privée d'un prince célèbre, ou détails des loisirs du prince Henri de Prusse dans sa retraite de Reinsberg, à Veropolis (Berlin), 1784, pet. in 8°, de 96pp., - broché à la suite : [FRÉDÉRIC II de Prusse] Éloge du prince Henri de Prusse, de main de maître... lu dans l'assemblée extraordinaire de l'Académie royale des sciences de Berlin, le 30 décembre 1767, par le roi de Prusse, à Berlin, s.n. 1768, de 32pp., vignette au titre, le tout en 1 vol. broché papier gris époque, étiquette sur chacun des plats, rousseurs sinon bon exemplaire.

EUR 600.00

La vie privée d'un prince célèbre, ou détails des loisirs du prince Henri de Prusse dans sa retraite de Reinsberg
click to zoom

-1) Rare témoignage de Louis Joseph Ph. Guyton de Morveau (frère du célèbre chimiste) connu dans la maison du prince de Prusse, sous le nom de "Brumore". Il fut en effet bibliothécaire du Roi de Prusse et offre ici un témoignage de première main sur la vie au château de Rheinsberg. Le Prince Henri de Prusse, frère du roi, fut reçu dans la maçonnerie à la loge l'Union à Berlin. La Cour très francophile de Berlin se passionnait pour l'hermétisme, la philosophie et l'illuminisme, c'est là que Guyton de Morveau y connut le comédien Le Bauld de Nans Vénérable de la Loge Royal-York de l'amitié, Dom A.-J. Pernety, mais aussi la chanteuse Brumore, dont il usera du nom comme pseudonyme. On sait que Pernety et Brumore, après leur séjour auprès des illuminés de Berlin, fondèrent ensuite les "illuminés d'Avignon", avec le singulier Comte polonais Grabianka qu'ils connurent aussi à Berlin. D'ailleurs les fameux oracles de la Sainte Parole commencèrent à Berlin sans doute dès 1779. Brunmore ne s'installera à Avignon qu'en octobre 1784, et il décéda subitement lors d'un voyage à Rome en 1786. ¶ Barbier IV. 984 (attribué aussi à Mirabeau) - cf. J. Bricaud illuminés d'Avignon (1927) - Serge Caillet illuminés d'Avignon (Polit. Herm. n°21 2007) -2) Éloge fait par le Roi Frédéric II lui-même, du jeune prince Henri de Prusse, mort à dix-neuf ans de la petite vérole, au mois de mai 1767. Cette édition de 38pp. semble rarissime, l'édition de Berlin Ch. Fr. Voss à la même date n'a que 30pp. ¶ cat. KVK (3ex. seulement)

Item ID: 19169



Site by Bibliopolis