Un chef-d'oeuvre de misogynie

LOMBROSO (C.) et G. FERRERO La femme criminelle et la prostituée, traduction de l'italien de Louise Meille, revue par M. Saint-Aubin. P., Alcan, 1896, in 8°, de XVI-679pp. ill de 13 planches h. t. la plupart se dépl., demi-percal. rouge époque à coins lég. défr., charnière du 1er plat très lég. fendue sinon bon exemplaire.

EUR 500.00

La femme criminelle et la prostituée
click to zoom

Première édition française de cet ouvrage rare, truffé d'idées reçues, de poncifs, et de propos infamants sur les femmes. Lombroso étudie d'abord la femme "normale", sa psychologie et sa morphologie, crâne, poils, taille etc... dont il déduit un infantilisme notable. Nous avons relevé les quelques conclusions suivantes "le grain de beauté doit s'ajouter aux caractères de dégénérescence de la femme... L'amour chez la F. n'est autre chose au fond qu'une face secondaire de la maternité... une sorte de dévouement pour un être supérieur... La F. est naturellement et organiquement monogame et frigide... La sensibilité morale de la F. est inférieure... la F. sent moins, de même qu'elle pense moins ! ... Etant donné toutes ces raisons, il faut plutôt s'étonner que la femme ne soit pas encore moins intelligente..." (sic). Nous ne parlerons pas ici de la 2° partie sur la "femme criminelle", incluant l'anatomie pathologique de la prostituée, qui est nettement plus corsée.

Item ID: 18548




Site by Bibliopolis