"l'Enfant perdu du romantisme"

MOREAU (Hégésippe) Le Myosotis, petits contes et petits vers. Paris, Desessart, 1838, gd in 8°, de 2ff. 329pp. 1f. d'errata, avec un portrait de Houzé gravé par Monnin h.t. (qui ne figure pas dans tous les exemplaires), demi-maroquin vert XIXe à coins, bel exemplaire sur papier vélin fin et très grand de marges. Rare avec le portrait.

EUR 700.00

Le Myosotis
click to zoom

Edition originale rare. Héros du romantisme, le jeune poète Hégesippe Moreau, orphelin, élevé au séminaire, phtisique, mourut à 27 ans à l'hôpital. De 1834 à 1838, il vécut à Paris, dans une grande misère, et, d'après Sainte-Beuve, « au moment où il venait de trouver un éditeur pour ses vers, et où le Myosotis, publié avec luxe (1838) et déjà loué dans les journaux, allait lui faire une réputation, [il] entrait sans ressource à l'hospice de la Charité et y mourait [de tuberculose] le 20 décembre 1838, renouvelant l'exemple lamentable de Gilbert et faisant un pendant trop fidèle au drame émouvant de Chatterton, dont l'impression était encore toute vive sur la jeunesse. ». Poète mal compris, mal-aimé, Hégesippe Moreau reste un poète attachant, prototype du petit romantique, mort trop jeune, et trop tôt tombé dans l'oubli... ¶ Escoffier le mouvement romantique n°1274 (pas de portrait, avec l'erreur de pagination, p.304 à 321) - Clouzot p.121 "beau livre, très bien imprimé" (pas de portrait) - Vicaire V.1137 (pas de portrait) - Le cat. CCFR ne signale que 2 ex. avec portrait (Arsenal et BNF)

Item ID: 18411




Site by Bibliopolis