En maroquin de Belz Niédrée

[BOURSAULT (Edme)] et [fils CREBILLON] Lettres de Babet (par Boursault) avec les lettres d'une dame de qualité à son amant (par Crébillon fils), à Jena, chez Félix Fickelscherr, 1764, 2 parties in 12, de 35pp. & 204pp., page de titre en rouge et noir, élégante typographie, lettrines et bandeaux gravés, pl. maroquin bleu marine fin XIXe, dos orné, triple filet doré sur les plats, dentelle int. dorée, tr. dorées, (Belz Niedrée). Bel exemplaire finement relié.

EUR 1100.00

Lettres de Babet (par Boursault) avec les lettres d'une dame de qualité à son amant (par Crébillon fils)
click to zoom

Lettres de Babet (par Boursault) avec les lettres d'une dame de qualité à son amant (par Crébillon fils) Lettres de Babet (par Boursault) avec les lettres d'une dame de qualité à son amant (par Crébillon fils)

Intéressant recueil publié en Allemagne et composé des "lettres de Babet" de Boursault (1669), et des Lettres d'une dame de qualité de Crébillon fils, qui sont en réalité "Les lettres de la marquise de M. au Comte de R." de 1732. Le recueil de Boursault fut très apprécié pour son style. Babet, jeune bourgeoise cultivée du quartier du Marais à Paris, tombe amoureuse de l'auteur et échange avec lui une correspondance plaisante. Les plaisirs, la culture, l'actualité, les relations mondaines et familiales y sont évoquées ainsi que la morale, la religion, et le goût pour l'équivoque. Des lettres ainsi échangées nous ne connaissons que celles de la dame, mais nous avons tous les commentaires de celles de l'amant. Lettres authentiques, exercice épistolaire, parodie de correspondance amoureuse ? l'énigme demeure. Dans le recueil de Crébillon on retrouve cette monodie épistolaire ne dévoilant aussi que les lettres de la Dame. Et c'est dans ce choix d'écriture que réside tout l'intérêt du roman : la pureté de l'écriture, l'unité de voix... le lecteur est placé, de facto, dans la position de l'amant, puisqu'il est le destinataire second de ces lettres. C'est la première grande ?uvre d'un écrivain de 25 ans. La qualité de l'?uvre, la maîtrise du romancier, le style, font des Lettres de la Marquise l'un des plus beaux romans des Lumières. Ces Lettres dont le style est entièrement fondé sur la retenue, l'ironie, constituent une forme achevée d'ambiguïté. Cette virtuosité mène au plus loin l'écriture des sentiments. La Marquise, qui a trop lu et trop aimé, tombe dans le piège délectable de la passion en prévoyant chaque moment de sa chute. Tout Crébillon est là : il creuse un amour qui fait vivre, mais il le creuse tant et si bien qu'il le rend fatal. Dans le même geste, il fait vivre d'amour et mourir d'amour. ¶ Barbier II. 1246 - Gay Amour, femmes II. 817 (pour ce recueil des deux textes, mais cette première édition lui reste inconnue, il ne mentionne que deux éditions plus tardives: 1768 et 1781) et II. 820 (sous le titre "lettres de la Marquise")

Item ID: 18408



Site by Bibliopolis