Le père de l'otologie

DU VERNEY (Guichard Joseph) Traité de l'organe de l'ouie, contenant la structure, les usages & les maladies de toutes les parties de l'oreille. Nouvelle édition. à Leide, chez Joh. Arn. Langerak, 1731, in 12, de 12ff-196pp. 4ff., illustré de 16 planches gravées dépliantes par Blokh d'après Sébastien Le Clerc, pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, bel exemplaire.

EUR 1700.00

Traité de l'organe de l'ouie
click to zoom

Traité de l'organe de l'ouie

Rare seconde édition revue par l'auteur avant sa mort, du premier traité scientifique sur la structure, les fonctions et les maladies de l'oreille. La préface rappelle la rareté de l'édition originale de 1683 : " la rareté extrême du livre qu'on ne pouvait plus trouver à aucun prix... ". Célèbre anatomiste, Du Verney fit ses études médecine à Avignon puis se rendit à Paris où ses leçons devinrent vite à la mode. Devenu membre de l'Académie Royale des sciences, il fut nommé professeur d'anatomie du Dauphin puis obtint la chaire d'anatomie du Jardin du Roi, et consacra toute sa vie à l'anatomie et à des recherches d'histoire naturelle. Il est considéré comme le père de l'otologie, et le premier à suggérer la théorie de l'audition démontrée plus tard par Helmholtz. Son traité de l'ouïe décrit pour la première fois la communication de la caisse du tympan avec les cellules mastoïdiennes et montre que la corde du tambour est un nerf provenant de la 5e paire, qui traverse la caisse, et s'anastomose ensuite avec la portion dure de la 7e paire. Il y donne une description parfaite des canaux demi-circulaires et du limaçon, de même que de la distribution de la portion molle du nerf acoustique dans ces cavités, et de la membrane qui les tapisse. Il expose avec beaucoup de précisions les différences de structure de ces diverses parties chez le f?tus et l'adulte. C'est dans le labyrinthe qu'il place l'organe immédiat de l'ouie. Les planches sont d'une grande précision. Il travaillait avec Winslow, son élève, à cette seconde édition lorsque la mort le frappa en 1730. La traduction anglaise n'a paru qu'en 1737. ¶ Dezeimeris II/p.168 - Garrison-Morton n°1545 (édit. orig.) - Blake p.130 - Hirsch II.249 - Grolier medicine 36.

Item ID: 17745




Site by Bibliopolis