Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement. THIBERGE, Louis.
Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement.
Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement.
Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement.
(QUERELLE DES RITES EN CHINE)

Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement.

S.l., (circa 1700), in 12, de 32pp., court de marge - Suivi de : Lettre de M. Louis de Cicé, nommé par le S. Siège à l'évêché de Sabula et au vicariat apostolique de Siam, du Japon, etc., aux RR. P. Jésuites, sur les idolâtries et les superstitions de la Chine, à Cologne, Chez les héritiers de Corneille d'Egmond, 1700, de 64pp., - Suivi de : Lettre écrite de la province de Fokien dans la Chine sur la fin de l'année 1700. Où l'on rapporte le cruel traitement que les chrétiens des jésuites ont fait à Mr Maigrot evêque de Conon & vicaire apostolique, & au R. P. Croquet de l'ordre de S. Dominique... S.l.n.d. (circa 1700), de 12pp., - Suivi de : Lettre de M. de Lionne évêque de Rosalie aux RR. P.P. Jésuites, touchant la décision du S. Siège, sur la grande affaire des cérémonies chinoises. S.l. 1706, de 12pp., - Suivi de : Décret de Ntre S. Père le Pape Innocent XI et de l'inquisition de Rome contre l'Apel des Evêques de Macao & d'Ascalon. S.l.n.d. (1709), de 4ff. (bilingue latin-français) - Suivi de : Décret de Nostre S. P. le Pape Clément XI sur la grande affaire de la Chine. S.l. 1709, de 161pp., (bilingue latin-français) - Suivi de: [Serry (R.P. Jacques-Hyacinthe)] Le mahométisme toleré par les jésuites dans l'isle de Chio. S.l. (Pays-Bas) 1711, de 24pp., - Suivi de : Ludovico Appiani sacerdoti, Congregationis Missionis, et Missionario apostolico in Regna Sinarum (in fine) Romae Aug. 1711, de 4pp. - Suivi de : Discursus Summi Pontificis in laudem Eminentissimi Cardinalis de Tournon. S.l.n.d. (circa 1711), de 4pp., - Suivi de : (Majelli, Carlo) Oraison funèbre de l'éminentiss. Charles-Thomas Maillard, cardinal de Tournon, légat apostolique dans la Chine et les Indes orientales. Prononcée dans la chapelle du Pape, le 27 novembre 1711, par M. Ch. Majel. Avec des réflexions et explications... Suivant la copie imprimée à Rome. 1712, de 120pp. (bilingue latin-français); le tout relié en 1 vol. pl. veau moucheté époque, restauration peu visible au 2e plat. Bon exemplaire.

Important recueil de 10 textes sur la querelle des rites en Chine. La mission en Chine débute avec le Père jésuite Matteo Ricci (1552-1610) qui tente de dégager dans la littérature chinoise tout ce qui parait proche du christianisme. Pour ce faire, il interprète de façon chrétienne les notions confucéennes de Tien (Ciel) et de Chang-Ti (Seigneur d'en Haut) faisant de ce dernier terme le synonyme de "Dieu". Il procède par adaptation et tolérance vis à vis des coutumes locales. Pour autant, la coexistence de la tradition chrétienne avec les traditions chinoises reste problématique. Après l'arrivée des franciscains et des dominicains, et de nombreuses querelles et polémiques sur les concessions rituelles faites par les jésuites, le Pape finit par trancher. En mars 1715 paraît la bulle "Ex Illa Die", sur avis du légat pontifical Charles-Thomas Maillard de Tournon (mort en 1710), et les rites traditionnels chinois sont interdits par Clément XI, malgré l'intervention de l'empereur Kangxi. Après le bilan nuancé de Ricci, l'incompréhension dont la papauté fait preuve détourne nombre de Chinois. En 1717, l'Empereur lui-même interdit la prédication chrétienne en Chine et dès 1724, les missionnaires sont expulsés par son successeurs Yongzhen et les chrétiens persécutés. ¶ cf. Étiemble, Les Jésuites en Chine – la querelle des rites (1552-1773), 1966 - Cordier Biblio. Sinica II. p.879, 888, 900, 914 et sq.

Item #21170

Prix: 1,000.00 €  autres monnaies

Voir tous les articles dans Religions
Voir tous les articles par ,