Histoire véritable et merveilleuse d’une jeune angloise, précédée de quelques circonstances concernant l’Enfant Hydroscope, et de beaucoup d’autres traits et phénomènes les plus singuliers dans ce genre; suivie d'un parallèle des rapports que ces phénomènes paroissent avoir entr'eux... Ouvrage soumis aux lumières des savans naturalistes, physiologistes, chymistes... Avec les autorités & pièces justificatives. MARIN, François.
Histoire véritable et merveilleuse d’une jeune angloise, précédée de quelques circonstances concernant l’Enfant Hydroscope, et de beaucoup d’autres traits et phénomènes les plus singuliers dans ce genre; suivie d'un parallèle des rapports que ces phénomènes paroissent avoir entr'eux... Ouvrage soumis aux lumières des savans naturalistes, physiologistes, chymistes... Avec les autorités & pièces justificatives.

Histoire véritable et merveilleuse d’une jeune angloise, précédée de quelques circonstances concernant l’Enfant Hydroscope, et de beaucoup d’autres traits et phénomènes les plus singuliers dans ce genre; suivie d'un parallèle des rapports que ces phénomènes paroissent avoir entr'eux... Ouvrage soumis aux lumières des savans naturalistes, physiologistes, chymistes... Avec les autorités & pièces justificatives.

Imprimé à Physicopolis, et se trouve à Paris, chez Lottin le jeune, 1772, plaq. in 12, de VIII-88pp. demi-veau moucheté époque à petits coins, dos orné, bon exemplaire.

Edition originale très rare de ce texte qui concerne les dons de sourcier d’un jeune pâtre provençal, J.J. Parangue, dont les pouvoirs avaient été révélés par François-Louis-Claude Marini, dit François Marin, dans la Gazette de France, et qui pourrait bien être l’auteur du présent ouvrage. C’était l’époque ou le magnétisme était souvent tourné en ridicule. Né à La Ciotat, François Marin fut écrivain, critique, journaliste, censeur royal, et secrétaire de la librairie. S'étant mêlé à la querelle entre le conseiller Goëzman et Beaumarchais, il est ridiculisé par ce dernier dans ses divers Mémoires de 1773-1774, d'où il reçoit le surnom de "Qu'es aco". Assailli de quolibets, il connut la disgrâce et se vit retirer ses places de censeurs de la Librairie, puis se retira alors dans sa Provence natale. La seconde partie est consacrée à Jenni Lesley, douée d’un pouvoir de vision à travers la terre et les corps, “née dans l’île de Torry au nord de l’Angleterre”, en réalité, l’île de Tory, Oileau Thoraig en gaélique, située au nord-ouest de l’Irlande. On trouve in fine une lettre de témoignage de Lord Norton en anglais. L’auteur soutient avec beaucoup de conviction le fait que certains individus ont des pouvoirs particuliers, dus à une sensibilité dont la science a du mal à rendre compte. ¶ Ouvrage d’une extrême rareté, ne figure pas dans les bibliographies : pas dans Barbier, pas dans Caillet, ni Dorbon ; sauf Fechner Biblio. prestidigitation p.263 - cat CCFR 3 exemplaires seulement (BNF, Arsenal, Rouen) - Notons que l'affaire de l'hydroscope provençal a fait l'objet d'une autre publication à la même époque par l'abbé Saury "l'hydroscope et le ventriloque" (1772) cf. Quérard fr. litt. VIII. p.60 et Dorbon n°4407 - Fechner p.503- Inconnu de Caillet.

Item #21165

Prix: 1,400.00 €  autres monnaies

Voir tous les articles dans Esotérisme
Voir tous les articles par ,