Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum. FOLENGO, Théophile.
Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum.
Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum.
Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum.
Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum.

Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum.

Amstelodami (Amsterdam), Abraham à Someren, 1692, pet. in 8°, de 16ff. dont le portrait gravé de l'auteur, 419pp. 2ff., ill. de 25 fines vignettes gravées sur cuivre à mi-page, lettrines sur bois in t., pl. maroquin rouge à grain long Empire, dos lisse orné de filets et fleurons, plats avec encadrement de dentelle dorée, frappés au centre au chiffre J couronné de l'Impératrice Joséphine, dentelle int., tr. dorées, très bel exemplaire très frais.

Belle édition illustrée des oeuvres macaroniques de Merlin Coccaïe. Elle a été faite sur celle de 1521, dont elle reproduit le titre et l'Hexastichon Joannis Baricocolæ au verso, ainsi que les pièces liminaires, précédées d'une vie de l'auteur tirée de Giacomo Filippo Tomasini, mais pas l'épître à Paganino et les autres pièces qui terminent l'édition de 1521. Certains bibliographes, tel Ch. Nodier, estiment qu'elle a été imprimée à Naples. Teofilo Folengo est le créateur du genre macaronique. Le récit mélange latin de cuisine et patois mantouan, parsemé de gros mots italiens et de tournures populaires du XVIe siècle toscan. Cette œuvre qui narre les aventures du géant Fracasse et du fourbe Cingar a probablement servi de source à François Rabelais. ¶ Brunet II. 1319 - Gay Amour, femmes III. 580 (autres éditions) - Précieux exemplaire au chiffre de Joséphine de Beauharnais qui a figuré au cat. 47 de la Lie Henner sous le n°44. "Provenance de la plus grande rareté"

Item #21067

Prix: 5,000.00 €  autres monnaies

Voir tous les articles dans Curiosités, Littérature
Voir tous les articles par ,