Certificat de membre de la loge de "l'Aurore Naissante" à l'Orient de Francfort sur le Main, sous les auspices du Grand Orient de France, décerné au procureur Jean-Antoine-Victor Desquiron, procureur impérial à Mayence.... comme membre honoraire au 3e grade... lui avons accordé le présent certificat d'honneur...
(LOGE L'AURORE NAISSANTE à FRANCFORT)

Certificat de membre de la loge de "l'Aurore Naissante" à l'Orient de Francfort sur le Main, sous les auspices du Grand Orient de France, décerné au procureur Jean-Antoine-Victor Desquiron, procureur impérial à Mayence.... comme membre honoraire au 3e grade... lui avons accordé le présent certificat d'honneur...

à l'O.: de Francfort, le 2 août, 1809, sur vélin de format 51 x 41 cm, en partie gravé et en partie manuscrit, avec large encadrement gravé constitué de symboles maçonniques sur fond grisé, accompagné d'une vingtaine de signatures dont celle du Venérable Siegmund Geisenheimer, de Michael Hess (Principal de l'Ecole juive), ainsi que de Franz Joseph Molitor, cordon de soie bleu, petits trous avec manque de vélin au pli central mais sans manque de texte, sinon bon état.

Célèbre loge juive créée à Francfort en 1807, alors que la ville était devenue assujettie à l'Empire napoléonien. L’Aurore Naissante (en allemand : "Zur aufgehenden Morgenröte") est aussitôt reconnue en juin 1807 par le Grand Orient de France grâce à l’entregent du F.: Max Cerfbeer. Elle eut comme premier Vénérable, un collaborateur des Rothschild, le F.: Siegmund Geisenheimer. Les historiens Jacob Katz et Paul Arnsberg ont montré qu’elle réunissait en son sein pratiquement toutes les grandes familles de la vieille communauté juive de Francfort : les Hanau, les Goldschmidt, les Rothschild, etc. Ainsi la création de Morgenröte est-elle étroitement liée au combat des Juifs de Francfort pour obtenir leur émancipation civique. Des deux délégués que la communauté juive envoie à l’Assemblée des Notables et au Sanhédrin convoqués par Napoléon, l’un est fondateur et orateur de la loge : Isaac Hildesheim. Elle a pour membre le professeur de philosophie et cabaliste chrétien Franz Joseph Molitor (qui dirigea la loge à partir de 1812), et comprend plus tard l’écrivain Ludwig Baruch (Börne), affilié en 1809. Toutefois les autres loges de Francfort refusèrent toujours aux frères de Morgenröthe le droit de visite. Après la défaite de Napoléon en 1813, ces derniers, isolés, cherchèrent une reconnaissance et reçurent en 1815 (grâce à F.J. Molitor) un brevet du Grand Maître du système Rectifié chrétien, le prince Charles de Hesse-Cassel, sans doute sur un malentendu, car ce dernier retira sa patente en 1816 quand la loge proposa au Dr. Goldschmidt d'en être le Venérable. Le destinataire du présent diplôme d'honneur, comme Maître, le F.: Desquiron Procureur impérial, substitut à Mayence, est resté célèbre pour son activisme philosémite, et la publication à Mayence en 1808 de son Commentaire sur le décret impérial du 17 mars 1808, concernant les droits et devoirs des juifs, précédé d'une notice historique sur l'existence de la nation juive... Une belle provenance. ¶ cf. D. Feuerwerker l'émancipation des juifs en France p.572 & 576 - J. Katz juifs et francs-maçons en Europe p.95 à 110. "Depuis 1812 la loge était dirigée par Fr. J. Molitor, ami intime d'Ephraïm Hirschfled, lequel était toujours en relation avec Carl von Hessen... Hirschfeld organisa une rencontre et Molitor partit au Schleswig ... dans le but d'obtenir une nouvelle constitution... (et ensuite) Hirschfeld fit une tentative pour introduire les rites de l'ordre Asiatique dans la loge de Francfort..."

Item #21021

Prix: 1,000.00 €  autres monnaies

Voir tous les articles dans Franc-maçonnerie