Réglemens généraux arrêtés par Monseigneur le Duc de Choiseul, Ministre et Secrétaire d'Etat de la Guerre, Surintendant de l'Hôtel de l'Ecole Royale Militaire concernant les Officiers de l'Etat-major, les Inspecteurs des Elèves, les Professeurs et Maîtres et les Elèves du dit hôtel, - Suivi de: Instructions pour les Inspecteurs des Elèves de l'Ecole Royale Militaire. - Suivi de: Règlement général pour les Professeurs et Maîtres... puis pour les Elèves de l'Ecole Royale Militaire. CHOISEUL, Duc de.
Réglemens généraux arrêtés par Monseigneur le Duc de Choiseul, Ministre et Secrétaire d'Etat de la Guerre, Surintendant de l'Hôtel de l'Ecole Royale Militaire concernant les Officiers de l'Etat-major, les Inspecteurs des Elèves, les Professeurs et Maîtres et les Elèves du dit hôtel, - Suivi de: Instructions pour les Inspecteurs des Elèves de l'Ecole Royale Militaire. - Suivi de: Règlement général pour les Professeurs et Maîtres... puis pour les Elèves de l'Ecole Royale Militaire.
(ECOLE ROYALE MILITAIRE 1765)

Réglemens généraux arrêtés par Monseigneur le Duc de Choiseul, Ministre et Secrétaire d'Etat de la Guerre, Surintendant de l'Hôtel de l'Ecole Royale Militaire concernant les Officiers de l'Etat-major, les Inspecteurs des Elèves, les Professeurs et Maîtres et les Elèves du dit hôtel, - Suivi de: Instructions pour les Inspecteurs des Elèves de l'Ecole Royale Militaire. - Suivi de: Règlement général pour les Professeurs et Maîtres... puis pour les Elèves de l'Ecole Royale Militaire.

Paris, Imprimerie Royale, 1765, 4 parties in 12, de 30, 19, 16 et 86pp. pl. maroquin rouge époque, dos lisse orné, triple filet doré sur les plats avec fleurons d'angle, dentelle int., tr. dorées, avec blason colorié sur 3 pages de titre, bel exemplaire.

Choiseul alors secrétaire d’État de la Guerre avait, dès 1761, lancé un train de réformes sur le recrutement des troupes. L'École royale militaire fondée en 1751 par Louis XV accueillait principalement les fils de la noblesse pauvre. La garde de l'école était confiée à une compagnie de 50 invalides. Les travaux avancèrent si lentement qu'en 1754 seuls les bâtiments de service étaient commencés. Finalement, en 1760, le Roi décida que l'institution serait répartie entre l'École militaire de Paris et le Collège Royal de la Flèche. L'ordonnance du 27 décembre 1760 vise à faire de l’administration civile du royaume la principale organisatrice du recrutement des armées du Roi, et elle institutionnalise le projet de recrues provinciales. L'ordonnance du 1er février 1763 établissait 31 régiments de recrues d'un bataillon en résidence dans chacune des capitales de province et un régiment de 2 bataillons à Saint-Denis. La durée de l'engagement était fixée à 8 ans.« L'armée gagnait à la réforme de Choiseul de devenir partie intégrante de la nation, tandis qu'autrefois elle était uniquement l'instrument de la volonté du roi ». Peu commun. ¶ cat. CCFR 2ex. Seulement (Troyes Paris Inst. Sup. Pédago.) et 2ex. de l'édition de 1769 (Lyon Bibl. Diderot, Paris Inst. Catho.).

Item #21349

Price: 750.00 €  other currencies

See all items in History
See all items by ,