Vénus la populaire ou apologie des maisons de joie, traduite de l'anglois, Nelle édition. MANDEVILLE, B. de.
Vénus la populaire ou apologie des maisons de joie, traduite de l'anglois, Nelle édition.

Vénus la populaire ou apologie des maisons de joie, traduite de l'anglois, Nelle édition.

P., chez Mercier, (1796), in 16, de 2ff. 136pp. (dont les 12 ff. de l'épître dédicatoire signée Phil-Pornix en chiffres romains), et 2ff. de cat. éditeur, cart. époque papier marbré vert, étiquette au dos, marges lég. poussiéreuses.

2e édition donnée par Mercier de Compiègne de cette apologie des maisons de tolérance, rempart de la société contre la débauche et la maladie, dont le texte anglais "A Modest Defence of Public Stews" est attribué à B. Mandeville le célèbre auteur de la Fable des abeilles. Ce dernier propose d'ériger des bordels publics: "Le commerce avec les femmes publiques est moins criminel en lui-même, et moins préjudiciable à la société, que les débauches commises avec d'autres femmes ou filles, de sorte que, si on l'encourageait en élevant des lieux publics, non seulement on préviendrait les fâcheuses conséquences de la débauche, mais encore on diminuerait le nombre de ceux qui s'y adonnent...". Selon lui on réduirait les cas de syphilis ou "vérole de France"; une maladie très répandue chez les débauchés anglais. On trouve in fine un éloge des maquerelles de Buchanan, Pro Lena Apologia, poème latin qui ne figure pas dans les œuvres imprimées de l'auteur. ¶ Gay amour, femmes III.1314 - Barbier IV.922 - Nodier Nouv. Mélanges n°999.

Item #21094

Price: 650.00 €  other currencies

See all items by ,